En cette période de changement de civilisation,
ou “Nouvelle Renaissance”,
tel est le rôle majeur que l’Art est amené à jouer !

Les auteurs, Céline & Pierre Lassalle, accompagnés de Lucie Delalain alias Lucidaëlle, eux-mêmes artistes et créateurs, présentent ici une nouvelle forme d’art, contribuant au bien et au futur de l’humanité.

Cette nouvelle forme d’art vise à créer des œuvres porteuses d’harmonie
et de forces de guérison pour contribuer au futur de l’humanité.

Ouverture au futur, méditation, inspiration consciente, transformations et dépassements de soi : découvrez des clés essentielles, pratiques et inédites, qui permettent de vaincre ses limites et marier l’art à l’évolution de l’esprit !

Entrez dans la danse d’Anaël, la Déesse de l’art, de l’amour et de la beauté, et ouvrez-vous à ce nouveau mouvement artistique, visant à créer des œuvres porteuses d’harmonie, de sacré et de forces de guérison, seul ou à plusieurs !

Vous êtes forcément concernés !
>>  Arts de l’espace (peinture, écriture, photo, architecture…)
>>  Arts du temps (musique, chant, cinéma, danse…)
>>  Artisanats…
>>  Créativité de groupes…

L’Art fait sa révolution ! Réveillez votre esprit créateur et artistique grâce à “l’Art Sophianique” !

Et faites de votre vie et de votre art une œuvre de grandeur !

La mission de l’art est de manifester la beauté, et celle-ci doit être le rayonnement d’une vérité.

Il existe bien entendu des millions de manière de réaliser cette mission ; cela dit, quelle que soit la discipline artistique, nous devons retrouver les éléments de la mission de l’art et de tout artiste dans chaque œuvre.

 

L’Imagination

L’art, c’est la naissance de ce qui n’existe pas encore, la création de tous les possibles, l’alliance de tous les paradoxes, où l’impensable devient réalisable, et où l’imagination ne connaît plus de frontières…

L’art ouvre des portes ignorées, et dans le choc improbable que cela génère à l’intérieur de l’être (le spectateur, l’auditeur, le lecteur), émerge une vérité qui était jusqu’alors préjugée impossible, et qui prend de l’ampleur, nourrie par sa source d’inspiration et sa détermination à se manifester…

SOMMAIRE :

Chapitre 1 – La Nouvelle Renaissance et la Déesse Anaël

Chapitre 2 – L’Art hier, aujourd’hui et demain

Chapitre 3 – Présentation de l’Art Sophianique

Chapitre 4 – L’Inspiration, l’art et la jeunesse

Chapitre 5 – L’artiste, ce héros du futur

Chapitre 6 – Méthode de l’Art Sophianique

Chapitre 7 – Art Sophianique et forces de guérison

Chapitre 8 – Pratique de l’Art Sophianique 1/2 : débat

Chapitre 9 – Pratique de l’Art Sophianique 2/2 : débat

L’Artiste

Oser se challenger soi-même, s’inventer une méthode à soi pendant un temps pour dépasser telle peur ou tel problème, se lancer dans l’inconnu, etc. Tout vient de soi. C’est une liberté entière que l’on prend, à la fois du sujet que l’on veut réaliser, et de la méthode qui est en réalité hors norme.

L’ouverture à la collaboration, afin d’unir son talent à celui d’autrui, soit dans la même discipline, soit en associant différentes disciplines artistiques, dans le but qu’elles se complètent et se renforcent mutuellement.

Lorsque son œuvre est achevée, commence un autre travail pour l’artiste : la présentation de son œuvre dans le monde. Être conscient de la valeur et des forces vertueuses déployées dans telle ou telle œuvre, permet aussi de sacraliser les réalisations artistiques, et de les maintenir face au public.

L’Harmonie

Tout art doit tendre vers l’harmonie, c’est-à-dire vers un juste assemblage de différents éléments qui génère un « tout », qui donne une impression de quasi-perfection, ou qui forme une unité rayonnante. Et c’est justement ce “tout” qui est important, car il est plus “grand” que la simple addition de tous les éléments que contient l’œuvre.

Quand une œuvre d’art irradie l’harmonie et la beauté, le spectateur ou l’auditeur la ressent (plus ou moins selon sa sensibilité), et cela génère de l’harmonie en lui, et une augmentation des forces de vie.

Passages extraits du livre